Tout savoir sur les malformations du nez et la chirurgie reconstructive nasale!

de | 27 mars 2020

Qu’est-ce que la chirurgie reconstructive du nez ?

 La chirurgie reconstructive du nez comprend toutes les procédures de chirurgie plastique telles que la rhinoplastie elle-même qui vise à corriger les malformations congénitales et les résultats des traumatismes ou des tumeurs de la pyramide nasale.

Quelles sont les malformations congénitales du nez ?

La chirurgie reconstructive du nez permet d’améliorer et/ou d’éliminer les malformations congénitales affectant la pyramide nasale. Souvent, cependant, ce type de malformations est associé à des altérations congénitales du palais, de la cavité buccale, des os frontaux, maxillaires et mandibulaires, et nécessite, en plus de la chirurgie plastique reconstructive, également une chirurgie maxillo-faciale. Les malformations qui touchent le plus souvent la pyramide nasale sont : fente labiale, fente palatine et fente labiale, syndrome de Crouzon, syndrome de Pfeiffer, syndrome d’Apert, syndrome de Treacher Collins et syndrome de Romberg.

Les traumatismes

Les traumatismes peuvent être distingués en : blessures, perte de substance de la pyramide nasale, fracture de l’os nasal, fracture de la cloison nasale, fractures combinées et/ou multiples affectant non seulement le nez et la cloison nasale, mais aussi les sinus frontaux, maxillaires et paranasaux. Le traumatisme du squelette nasal peut être soit latéral (dû à des forces agissant dans une direction latéro-latérale), soit frontal (dû à des forces agissant dans une direction antéro-postérieure).

Les blessures et les pertes de substance de la pyramide nasale

Les blessures affectant les tissus mous du nez doivent être suturées immédiatement par un spécialiste de la chirurgie plastique du nez pour obtenir le meilleur résultat esthétique possible. En cas de fuite de substance, une ou plusieurs opérations de reconstruction doivent être effectuées en utilisant différentes techniques allant de la simple greffe de tissu à l’utilisation de lambeaux simples ou composés.

Fracture de l’os nasal

La pyramide nasale est formée par un échafaudage en partie osseux et en partie cartilagineux. La partie osseuse est constituée des deux os du nez qui sont reliés en haut avec l’apophyse nasale de l’os frontal, et latéralement avec la partie ascendante des os maxillaires. Un traumatisme important du squelette nasal peut entraîner une fracture des os nasaux. Les fractures peuvent n’affecter qu’un seul ou les deux os du nez et être avec ou sans déplacement. La symptomatologie consiste en saignements (saignements de nez), douleurs spontanées ou liées à la palpation, déformation de la pyramide nasale et gonflement. Un simple examen radiologique (rx pour les os du nez) permet de détecter la présence de fractures. La fracture doit être réduite dans les 8 à 10 jours suivant le traumatisme. La réduction de la fracture peut se faire en ambulatoire, dans le cas de fractures plus simples, ou par chirurgie.

Fracture du septum

La cloison nasale forme la partie centrale et porteuse de la pyramide nasale. Elle est formée, en arrière, d’une partie osseuse et, en avant, d’une partie cartilagineuse. La partie osseuse est formée par la lame perpendiculaire de l’ethmoïde et du vomer, par les os maxillaire et palatin. Dans la plupart des cas, ce type de traumatisme est associé à une fracture de l’os nasal. La symptomatologie de la fracture de la cloison nasale est un saignement de nez et une difficulté respiratoire acquise.

Tumeurs

Les tumeurs de la pyramide nasale peuvent être bénignes ou malignes. Les tumeurs bénignes (nævus, kystes, papillomes, fibromes, kératoses, kératoses actiniques, etc.) nécessitent généralement une chirurgie plastique mineure qui se traduit par de petites cicatrices souvent peu visibles.

Les tumeurs malignes les plus fréquentes sont les carcinomes basocellulaires (également appelés carcinomes basocellulaires), les carcinomes épidermoïdes (squamous cell carcinomas) et les mélanomes. Lorsque des formations nouvelles et atypiques apparaissent sur la peau du nez, il est conseillé de consulter immédiatement un spécialiste afin d’éviter que l’extension de la tumeur ne nécessite une chirurgie reconstructive, même très complexe comme la rotation de lambeaux de tissus autologues à réaliser en une ou plusieurs séances opératoires, ou l’utilisation de techniques microchirurgicales.