La liposuccion des cuisses pour une silhouette plus affinée

By | 23 décembre 2020

Des cuisses assorties, sans adhérence excessive

Une morphologie correcte de cette zone anatomique consiste en une partie interne des cuisses qui, avec les jambes jointes, doit presque s’ajuster, sans présenter d’adhérence excessive entre les jambes elles-mêmes, ce qui est au contraire le signe d’une quantité élevée de graisse (soluble par liposuccion), favorisée par le fait que, naturellement, le corps féminin a tendance à accumuler la graisse ingérée, principalement dans la zone des cuisses et des fesses.

L’écart

Depuis quelque temps, on s’intéresse aussi beaucoup à ce qu’on appelle la « fente des cuisses », que l’on peut définir comme le mince fil de lumière qui apparaît principalement dans la partie supérieure des cuisses lorsque les pieds sont réunis et qui tend à rendre les membres inférieurs plus minces et plus séduisants.

Cette conformation est cependant agréable non pas lorsqu’elle est due à une minceur excessive mais lorsqu’elle est permise par la conformation anatomique idéale.

De nombreuses filles, dangereusement, pour tenter d’atteindre cet objectif, suivent des régimes alimentaires malsains, mais dans les cas où l’adhérence des cuisses est causée par des accumulations de graisse, la morphologie de la ligne des cheveux plutôt que cylindrique sera conique et ne changera pas avec le régime. Seule une perte de poids excessive dans ce cas permettra de combler le « vide entre les cuisses », mais avec un résultat gênant et certainement pas sensuel.

Dans le cas typique d’un excès adipeux étendu à toute la cuisse, la solution idéale est la liposuccion (qui est généralement étendue à toutes les zones pour produire des effets durables et équilibrés).

Liposuccion des cuisses (étendue à toutes les zones d’accumulation préférentielle) avec technique à sec, en hémodilution

La liposuccion des cuisses est une procédure chirurgicale particulièrement avancée (et généralement étendue à toutes les zones d’accumulation préférentielle), qui permet au chirurgien d’opérer dans des conditions optimales, en l’absence de déformations morphologiques résultant d’une infiltration de graisse, ce qui lui permet de modeler précisément le pannicule adipeux et d’obtenir des résultats esthétiques autrement impossibles avec les techniques standard.

Techniquement, l’aspiration de la graisse est réalisée (liposuccion) à l’aide d’un aspirateur spécifique relié à des canules spéciales. La graisse sous-cutanée doit être considérée comme un véritable organe à redessiner et à équilibrer. Se limiter à éliminer les accumulations éparses ne donne pas des résultats optimaux et stables dans le temps.

Hémodilution

En pratique, il s’agit d’un prélèvement d’une quantité de sang, effectué sur le patient avant la chirurgie de liposuccion, remplacé par d’autres solutions (hémodilution). Cela permet de générer une vasoconstriction périphérique qui, en plus de réduire les saignements, en évitant de recourir à des infiltrations importantes qui déforment les zones soumises à la chirurgie, évite l’utilisation de doses d’adrénaline qui, si elles ne sont pas gérées avec soin, peuvent être la cause de conséquences mortelles. Après l’intervention, immédiatement avant le réveil, le sang est réinjecté dans le patient.