Lifting des cuisses: tout savoir sur la cruroplastie!

de | 2 avril 2020

Le lifting des cuisses, appelée aussi cruroplastie, est une chirurgie plastique, qui vise à éliminer l’excès de peau et de graisse présent sur la face interne des cuisses et des fesses, pour redonner du tonus à toute la peau de la cuisse. Le manque de tonicité des tissus est ainsi résolu par le lifting des cuisses, une chirurgie esthétique qui rajeunit l’apparence des jambes.

La chirurgie esthétique des cuisses ; comment se déroule la consultation préopératoire ?

La consultation préopératoire est un examen minutieux qui permet d’évaluer les causes de l’imperfection, tandis que le patient pourra  exprimer ses attentes, éventuellement à l’aide de photographies de cas similaires au sien. Le médecin indiquera au patient la technique chirurgicale la plus appropriée pour effectuer le lifting des cuisses : en général, les cicatrices tombent sur la face interne de la région inguinale et s’étendent comme une ligne jusqu’à la rainure située en dessous.

Comment se déroule la cruroplastie?

Le lifting des cuisses est une opération qui se pratique exclusivement en salle d’opération, soit sous anesthésie locale, soit sous sédation (dans certains cas), soit sous anesthésie générale (dans les cas majeurs) avec 1 ou 2 jours d’hospitalisation. Le lifting des cuisses est une opération de chirurgie esthétique qui implique des incisions. Ces incisions, partant de la région de l’aine, atteignent la partie interne des cuisses et, en allant vers la partie postérieure, atteignent la région fessière. Grâce à ces incisions, la peau des cuisses et/ou des fesses est étirée vers le haut, l’excès est éliminé et la peau est suturée dans la nouvelle position. La chirurgie de lifting des cuisses implique des cicatrices plus ou moins évidentes qui peuvent être facilement recouvertes par un slip normal.

Lifting des cuisses : suites et convalescence  

Après une opération de lifting des cuisses, le patient reste au lit pendant les 48 premières heures. Après le premier pansement et le retrait du cathéter, le cas échéant, le patient pourra se lever et éventuellement être libéré. Une fois à la maison, un repos de dix ou quinze jours doit être observé afin d’éviter des tractions et des traumatismes aux blessures récentes de guérison. Les points de suture peuvent être retirés au moins au bout de 7 jours, après quoi on peut commencer immédiatement un massage de drainage lymphatique pendant au moins trois semaines, deux fois par jour. Il faudra au moins un mois pour reprendre une activité sportive, et le résultat esthétique pourra être évalué au bout de quelques semaines.