Tout savoir sur la chirurgie esthétique de l’abdomen!

de | 11 mars 2020

L’abdominoplastie est la chirurgie esthétique de l’abdomen qui consiste à retirer l’excès de peau relâchée et de tissu adipeux de la partie supérieure et inférieure de l’abdomen et permet de tonifier les muscles de la paroi abdominale. L’abdominoplastie sert à améliorer l’apparence d’un abdomen détendu et/ou proéminent en enlevant l’excès de peau, l’accumulation de graisse localisée et la laxité des muscles abdominaux.

Chirurgie réparatrice de l’abdomen : pour qui ?

La chirurgie abdominale est particulièrement adaptée aux personnes qui, malgré une bonne forme physique, présentent une accumulation importante de graisse (ventre) ou une laxité excessive de la paroi abdominale qui ne peut être améliorée ni par un régime alimentaire ni par l’exercice physique. L’abdominoplastie est donc très demandée par les hommes mais aussi par les femmes qui ont eu une ou plusieurs grossesses ou par les patients qui, en raison de leur âge, d’un amaigrissement drastique ou d’une chirurgie antérieure, présentent un relâchement des muscles abdominaux et une perte d’élasticité de la peau qui ne peut plus être récupérée.

Quelle est la limite d’âge pour l’abdominoplastie ?

Il n’y a pas de limite d’âge pour subir cette intervention chirurgicale, mais il est préférable de reporter l’opération chez les femmes qui prévoient des grossesses futures, car l’augmentation de la pression intra-abdominale peut à nouveau séparer les muscles qui ont été réparés lors de l’abdominoplastie.

Comment se préparer une chirurgie abdominale ?

L’abdominoplastie est une chirurgie très personnalisée qui, en tant que telle, nécessite un examen approfondi par un spécialiste. Durant la consultation préopératoire, le chirurgien devra évaluer la quantité de peau à éliminer et la localisation des dépôts graisseux au niveau de l’abdomen, l’élasticité de la peau, l’éventuel excès de peau et la fermeté des muscles de la paroi abdominale, et expliquer les objectifs et les résultats esthétiques qui peuvent être atteints. Le chirurgien devra également évaluer votre état de santé afin d’exclure la présence de toute altération (comme une hypertension artérielle, des problèmes de coagulation ou de cicatrisation) qui pourrait affecter le résultat final de l’opération. Avant l’opération, vous recevrez des instructions spécifiques sur l’alimentation pré et postopératoire, les médicaments, l’alcool et les cigarettes. À l’issue de l’examen, le chirurgien, en accord avec vous, choisira l’intervention chirurgicale la mieux adaptée à votre cas. Si le tonus musculaire et l’élasticité de la peau sont adéquats et que vous souhaitez éliminer une accumulation de graisse située dans la région abdominale, il peut être suffisant de pratiquer une liposuccion abdominale ou une liposculpture. Si l’accumulation de graisse et de peau excédentaire est limitée à la zone située sous le nombril, une chirurgie moins complexe appelée mini-abdominoplastie peut être pratiquée. Si, en revanche, le dépôt de graisse et les autres imperfections décrites ci-dessus sont également situés dans la partie supérieure de l’abdomen et des hanches, une abdominoplastie complète, parfois combinée à une liposuccion, sera nécessaire. Si, enfin, le dépôt de graisse et l’excès de peau sont situés non seulement dans la région antérieure de l’abdomen et des hanches, mais aussi dans la région dorsale postérieure (souvent en raison d’une obésité pathologique), une abdominoplastie circonférentielle sera nécessaire.

Quel est le type d’anesthésie pratiqué ?

L’abdominoplastie est normalement pratiquée sous anesthésie générale et à l’hôpital pendant deux nuits. Dans certains cas (petite abdominoplastie, mini-abdominoplastie ou petite liposuccion), l’opération peut être pratiquée sous anesthésie locale ou en ambulatoire.

Quel est l’aspect des cicatrices d’une plastie abdominale ?

Dans la chirurgie abdominale, l’incision est faite au-dessus de la région pubienne et il incombera au chirurgien de personnaliser la cicatrice pour qu’elle reste toujours cachée dans le bas.

En fait, il est très important que la cicatrice soit toujours cachée, qu’il s’agisse d’une mini-abdominoplastie, d’une abdominoplastie traditionnelle ou d’une abdominoplastie circonférentielle.

La cicatrice de l’abdominoplastie est en général de bonne qualité, mais dans certains cas, elle peut être un peu plus proéminente et rougie que la normale (on parle alors de cicatrice hypertrophique) et elle peut rarement être de mauvaise qualité (on parle alors de cicatrice de chéloïde).

La bonne qualité de la cicatrice dépend essentiellement de trois facteurs :

  • Une bonne prédisposition à la cicatrisation du patient ;
  • Une bonne qualité de la suture réalisée par le chirurgien, en utilisant les meilleurs matériaux et fils de suture ;
  • Les soins que le patient doit apporter à la cicatrice dans les 12-18 mois suivant l’opération, le temps nécessaire pour que la cicatrice atteigne sa pleine maturation, par le biais de pommades, de compressions, etc.

La cicatrice de ce type de chirurgie continuera à s’améliorer au fil des ans et, si le patient est déshabillé, elle restera visible.